Méthode

Tabac et Huiles essentielles – Une méthode parfaite pour arrêter – Témoignage

Dans notre article quotidien, nous allons nous intéresser à une méthode particulière pour arrêter la cigarette. Nous accueillons Thomas du Blog The Blind Moment qui nous explique comment il a réussi à arrêter net le tabac grâce à une méthode relativement simple et comment les huiles essentielles lui ont permis d’apaiser le manque.

Huiles et Merveilles : Rentrons dans le coeur du sujet, comment qualifiez-vous votre dépendance ?

Thomas : Alors, j’étais un fumeur régulier, mais je ne me considérai pas comme un gros fumeur. Pourtant, j’avais remarqué que ma consommation n’arrêtait pas d’augmenter. Pendant une longue période, je me suis considéré comme un fumeur occasionnel. Mais, le jour où j’ai réellement vu combien mon paquet avait diminuer en une seule journée fut un électrochoc. Je fumais depuis 5 ans et j’étais à 15 cigarettes par jour. A partir de ce moment, j’ai commencé à accepter ma dépendance et j’ai remarqué à quel point il était difficile d’arrêter quand des habitudes sont encrées et que nous sommes entourées de fumeur.

H.M. : Était-ce alors impossible d’arrêter pour vous ?

Thomas: J’ai eu plusieurs essaies infructueux, on retombe facilement dans nos habitudes quotidiennes ou lorsqu’on sort avec des fumeurs qui vous incitent inconsciemment. C’est très difficile d’arrêter sans être accompagné, l’aspect psychologique est le plus difficile à surpasser. On a tendance à compenser avec d’autres substances (patchs, chewing-gum ou grignotatage), mais sans ses choses à portée de main, on craque. Pourtant, aujourd’hui, je ne fume plus et je supporte parfaitement la présence de fumeurs. En réalité, l’odeur me dégoûte, je suis pire que les non-fumeurs que je rencontrais à l’époque !

H.M. : Parlez-nous donc de cette méthode, comment l’avez vous trouvé ?

Thomas : Pour la petite histoire, j’étais assis dans un café avec des amis, cigarette à la bouche, lorsqu’un collègue débarque et commence à nous expliquer une méthode miracle pour arrêter la cigarette. Un livre qui te laverait le cerveaux d’après ses dires. J’ai toujours été sceptique envers ces méthodes miracles et je les ai toujours mises au mêmes rang que les annonces des Guru que je reçois sur mon pare-brise ! Pourtant, après mon électrochoc, j’étais prêt à essayer n’importe quoi. J’achète le livre, mais sans conviction, il prend la poussière sur mon armoire. Ce n’est que lorsqu’une deuxième personne m’en parle que je le ressort, et que je commence à la lire : donc 6 mois après l’achat ! Commencer la lecture était sans doute le plus gros effort pour arrêter.

H.M. Et alors, quelles ont été les résultats ?

Thomas : Le livre est très fin, au rythme d’une demi heure par jour, vous le finirez en une semaine. Dès que j’ai fermé ce livre, j’ai fumé ma dernière cigarette sur les conseils de l’auteur et depuis, j’ai arrêté.

H.M. Et cela fait combien de temps ? Pas de rechute?

Thomas : Cela va faire 8 mois, mais je suis très confiant pour la suite, à aucun moment l’envie m’est revenue. Même pendant les soirées avec d’autres fumeurs, où avant, je ne quittais pas la terrasse pour partager cette cigarette sociale. C’était dans ce genre de situation que je craquais dans mes précédentes tentatives.

Après coup, je le conseille à tout le monde ! L’achat du livre m’a coûté 9€, soit même pas 2 paquets, et j’ai évité d’en fumer des dizaines depuis ! C’est sans doute mon meilleur investissement depuis longtemps *rire*

H.M. Vous vouliez parler d’huiles essentielles, quel a été l’apport durant votre arrêt ?

Thomas : C’est sur les conseils de ma compagne que j’ai accompagné mon sevrage des premières semaines par des huiles essentielles. Après avoir fini le livre, j’étais convaincu qu’il fallait que j’arrête, mais mon corps me rappelait mon état précédent. Alors, pour augmenter mes chances, j’utilisais un diffuseur avec des huiles essentielles calmantes : Mandarine, Eucalyptus, Gingembre et Menthe Poivrée. Je me suis renseigné sur ces 4 huiles, le Gingembre est particulièrement efficace pour calmer les envies soudaines !


J’ai arrêté parce que j’étais convaincu, non pas pour un défi ou un malaise par rapport au non-fumeur ou toutes raisons habituelles.

H.M. Pensez-vous alors que les huiles essentielles étaient nécessaires ?

Thomas : Pour être clair, ce ne sont pas les huiles essentielles qui ont été le déclencheur pour arrêter. Mais elles ont été d’une grande aide pour calmer mon esprit. En plus du diffuseur, j’avais à disposition, dans mon sac, un petit flacon d’huile essentielle de Gingembre mélangée avec une huile neutre, si l’envie de fumer me venait, il suffisait d’en inhaler un peu pour qu’elle disparaisse. J’ai utilisé ce subterfuges quelques fois sur les 2 premières semaines, maintenant je m’en passe ! Du moins, je continue à utiliser des huiles, mais plus pour la cigarette, c’est une histoire ancienne.

NDLR : L’huile essentielle de Gingembre est réputée pour ces vertues calmantes, elle agit sur le bien être général et permet de faire descendre le corps et l’esprit à un niveau de stress plus bas.

H.M. D’autres conseils pour nos lecteurs ?

Thomas : Pour restez sur le thème des huiles, lorsque vous arrêtez de fumer, vous devenez hyper sensible à l’odeur du tabac. Etant habitué à fumer à l’intérieur de mon appartement, j’ai utilisé des huiles de lavande et d’eucalyptus pour éliminer ces odeurs de tabac froid. Je diffusais à l’intérieur et j’avais appliquer quelques gouttes de lavande sur un mouchoir que je mettais dans mon armoire. Très efficace.

H.M. Je pense que cette méthode peut également intéresser nos lecteurs, pouvez-vous nous en dire plus ?

Thomas : Oui, il s’agit du livre d’Allen Carr « La méthode simple pour en finir avec la cigarette ». Il est relativement connu et une grande communauté s’est déjà forgée autour de cette méthode. Dans ce livre, il procède à un lavage de cerveau et, à la fin, on ne peut qu’être convaincu par son discours. Lorsque j’ai fini ce livre, il était évident que je devais arrêter et cela, au plus profond de moi. L’auteur fait le procès de la cigarette pendant tout le livre, mais ne bascule pas dans le discours traditionnel qu’on entend partout « Fumer, ce n’est pas bien ! ». Ce qui m’a étonné, c’est qu’il conseille de continuer de fumer durant la lecture ! La situation peut paraître étrange mais est très efficace : à chaque cigarette je me repassais le discours, plus je fumais, plus j’étais convaincu d’arrêter. J’ai arrêté parce que j’étais convaincu, non pas pour un défi ou un malaise par rapport au non-fumeur ou toutes raisons habituelles.


Les huiles essentielles ont été d’une grande aide pour calmer mon esprit. Je m’étais mis dans mon sac un petit flacon d’huile essentielle de Gingembre et si l’envie de fumer me venait, il suffisait d’en inhaler un peu pour qu’elle disparaisse.

H.M. Un petit mot pour conclure ?

Thomas : De part mon expérience, on en fait toute une montagne, arrêtez de fumer serait quasi impossible, qu’on souffrirait énormément et qu’on aurait tendance à s’isoler. Dans mon cas, et celui de mes amis à qui j’ai conseillé le livre, la transition a été douce. Il faut combattre la dépendance et non pas la déplacer, c’est pourquoi il faut travailler sur l’aspect psychologique et les huiles essentielles sont très efficaces pour calmer vos émotions. Lorsque je vois les méthodes de patch, de cigarette électronique, je vois simplement des personnes qui compensent le manque de cigarette par une autre substance, s’il n’y a rien à disposition, ce sera la nourriture, la boisson, etc. Pour que l’arrêt soit sain, il faut que vous travaillez sur la dépendance en elle-même.

Les liens utiles pour arrêter la cigarette :

>Le livre d’Allen Carr « La méthode simple pour arrêter de fumer »

>Notre article pour bien choisir son diffuseur sans se tromper

>Nos sélections d’huiles essentielles anti-stress et anxiété, parfait pour votre période de sevrage !

>Le blog de Thomas un grand merci à lui pour son témoignage !

Avez-vous envie d'arrêter ?
Nous vous proposons une aide gratuite pour arrêter ! La santé de nos lecteurs est importante pour nous.
Nous respectons votre vie privée

2 commentaires

    • admin2943

      Bonjour, merci pour votre relecture.

      En effet, une petite coquille s’est glissée dans notre article et Gingembre poivrée est la contraction de Gingembre et Menthe poivrée.

      L’article est corrigé, merci pour votre aide afin d’améliorer le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *